Aller au contenu principal

March comes in like a lion
Tome 2

02
Parution17 février 2017
ISBN / EAN9782505067887
Format127x180
Nb de pages192
CollectionBig Kana
CatégorieTranche de vie

Kiriyama se pose des questions sur son attitude indécise par rapport au shôgi. Il retrouve des forces au contact de la famille Kawamoto et grâce au sourire de Hinata. Mais Kyôko, la soeur de sa famille d’adoption, fait son apparition… Une histoire chaleureuse dans laquelle des personnes vont peu à peu retrouver ce qu’elles avaient perdu.

Découvrir la série
March comes in like a lion T2

Les auteurs

Avis

J’ai de nouveau dévoré ce “petit” manga. Quand on aime ce qu’on lit, on en veut toujours plus… Comme à la fin du premier tome, quand je referme le livre, je me sens bizarre… comme si j’avais appris des choses importantes sur la vie. C’est tellement bien dessiné et écrit que je m’imprègne des personnages, comme un bon film ou un bon roman. Je suis “dedans”. Dans ce second tome, on se rend davantage compte de la solitude de Rei au lycée. Son seul “ami” c’est un de ses profs, un peu bizarre ce gars d’ailleurs, mais il a le mérite de voir son élève. Il est également fan de shôgi, c’est peut-être pour ça qu’il va à la rencontre du jeune garçon. Heureusement qu’il y a les trois soeurs Kawamoto, leur papi et Nikaido qui sont proches de Rei, qui s’incrustent dans sa vie sans lui demander son avis, sinon ce manga serait réellement larmoyant. J’aime vraiment la personnalité des soeurs, elles me touchent beaucoup. Cette fois, Rei est moins calme, même s’il reste réservé. Il pleure, il crie, il affronte ses adversaires sans faiblir même s’il compatit à leur défaite. Il est plus faible face à Kyôko, la fille de son père adoptif. On se demande ce qu’il redoute… C’est super d’expliquer toutes les règles du shôgi, mais j’avoue que je ne lis pas les pages spécialement dédiées au jeu. Par contre, je lis lorsque ce sont les personnages qui en parlent. J’ai hyper hâte de lire la suite !

Phika

Le mot du Prof

Ce subtil récit sur la reconstruction d’un adolescent marqué par la solitude et la faible estime de soi entre dans le cade du programme de français cycle 4 (Se chercher, se construire). On pourra notamment y retrouver certains procédés narratifs comme les flashbacks inscrits en contre-point du quotidien ou l’insertion de commentaires subjectifs entre les textes dialogués.

Retour à la liste des extraits

Rechercher

Se connecter

Pas encore de compte ?

Créez un compte en quelques clics pour donner votre avis, noter nos produits et profiter de nos offres exclusives.

Créer un compte