Aller au contenu principal

Love, be loved Leave, be left
Tome 11

11
Parution23 octobre 2020
ISBN / EAN9782505083115
Format115x175
Nb de pages192
CollectionShojo Kana
CatégorieRomance

Pour pouvoir vraiment faire face à Akari, Kazuomi décide de parler à ses parents de son rêve d’avenir.
Mais, au même moment, Ryôsuke presse Akari de lui donner sa réponse…
Que vont devenir les sentiments de chacun ?

Découvrir la série
Love, be loved Leave, be left T11

Les auteurs

Avis

J’ai l’impression de n’avoir que des coups de coeur en ce moment, mais c’est sûrement dû au fait que les shojos chez Kana sont hyper Top ! Ce 11ème tome signe très bientôt la fin de cette superbe série… En effet, c’est l’avant-dernier, déjà… Dans le tome précédent, la romance entre Yuna et Rio fait rêver. Le jeune couple est sur son petit nuage. Par contre, Akari était partagée entre ses sentiments pour Kazu et ceux de son ex petit-ami, Ryôsuke, qui lui montrait, enfin, sa véritable personnalité… Kazu n’arrivait pas à faire sa déclaration et il ne se sentait pas à l’aise, non plus, avec ses parents. Dans cette suite, les parents de Rio et Akari sont toujours en conflit et tout laisse à penser qu’un divorce pointe le bout de son nez. Ca tourmente énormément la petite bande car le divorce signifie un déménagement de l’un ou l’autre. Et aucun ne souhaite partir. Souvent les adultes ne pensent pas assez au ressenti des enfants et à ce qu’ils leur infligent… Rio et Akari décident d’intervenir auprès de leur parent respectif. Alors qu’Akari donne une réponse à son ex, tellement sincère cette fois, Kazu affronte ses parents et leur annonce son choix d’orientation futur. Est-ce que les 4 amis vont être séparés ? Kazu avouera-t-il enfin ses sentiments ? Ryôsuke a-t-il vaincu Kazu ? Vous saurez tout dans le prochain et dernier tome !

Phika

Le mot du Prof

À la puberté, la question de l’amour, commune à cet âge, se fait pressante, certains, comme dans le manga, vivent des histoires par procuration. « Pour eux, rêver est une manière de se préparer à aimer. Cela leur permet aussi de se soulager, car il est frustrant d’avoir envie d’une chose, et de ne pas encore la vivre ! » (S. Clerget, pédopsychiatre).

Retour à la liste des extraits

Il n’y a pas encore d’extrait pour cet ouvrage.

Rechercher

Se connecter

Pas encore de compte ?

Créez un compte en quelques clics pour donner votre avis, noter nos produits et profiter de nos offres exclusives.

Créer un compte