14/02/2014 - 10h38

Saint-Valentin au Japon, fête du chocolat !

0
Commentaires

Nouveauté

Aujourd’hui, c’est la Saint-Valentin, la fête des amoureux. Mais la Saint-Valentin, c’est surtout une question de culture. Certains la considèrent comme une simple fête commerciale, tandis que d’autres y voient la parfaite occasion pour une escapade romantique… Mais comme vous le savez, la culture japonaise est très différente de la nôtre. Il en va donc de même pour la Saint-Valentin.

Une origine obscure

Introduite durant la seconde moitié du 20e siècle au Japon, on ne connait pas vraiment son origine. Certains affirment qu’elle fut initiée par des fabricants de chocolat, d’autres par des fabricants de vêtements ou encore par des grandes chaînes de magasins ou de confiserie. Cette pratique s’est ensuite étendue à la Corée du Sud, à Taïwan et à Hong Kong. Détail amusant : cette fête n’est pas, comme chez nous, l’occasion d’une soirée en amoureux. En effet, ces soirées sont plutôt réservées au 24 décembre car là-bas, Noël ne se fête pas en famille mais avec l’être aimé.

Une fête d’abord pour « les hommes »…

La Saint-Valentin a lieu en deux temps. La première partie se déroule le 14 février, comme chez nous, et est l’occasion pour toutes les japonaises d’offrir des chocolats aux hommes de leur entourage. Car là-bas, ce sont les hommes qui sont à l’honneur en ce jour particulier ;) !

Il faut distinguer différents types de cadeaux. En effet, les femmes ont la possibilité d’offrir plusieurs sortes de chocolats :

1. Les chocolats d’amour

Ce sont ceux que l’on offre à l’être aimé. Ils sont appelé honmei choco, ce qui signifie « chocolats du favori ». Lorsqu’une femme en offre à un homme, elle doit afficher un air suffisamment gêné pour bien faire comprendre son but, ou accompagner les chocolats d’un petit mot. Ces chocolats peuvent être faits main, afin d’apporter une plus grande valeur sentimentale au cadeau, et l’emballage doit être soigné. Cela permet également de prouver de manière implicite le potentiel de maîtresse de maison.

honmei choco

2. Les chocolats de courtoisie

Ce sont ceux qu’on offre aux collègues ou à la famille. On les appelle giri choco, ce que l’on peut traduire par « chocolats de courtoisie » ou, de manière plus négative, « chocolats d’obligation ». Il s’agit d’une sorte d’obligation sociale. La quantité de chocolats reçue par un homme permet de déterminer son niveau de popularité. Quelqu’un de moins populaire recevra des chô-giri (« chocolats bon marché ») ou s’offrira des jibun choco (« chocolats pour soi »).

giri choco
Giri Choco (c) http://www.flickr.com/photos/imabuddha/

3. Les chocolats d’affection et de gratitude

Ce sont ceux qui expriment un sentiment affectif. On les appelle les sewa choco. Il en existe différentes variétés : les papa choco, que les jeunes filles offrent à leur père, et les tomo choco, qu’elles offrent à leurs amies. Il existe également un quatrième type de chocolats : les chocolats contraires. Appelés gyaku choco, ce sont des chocolats offerts par des hommes le 14 février, par opposition à la tradition.

… mais aussi pour « les femmes » !

La seconde partie de la Saint-Valentin a quant à elle lieu un mois plus tard, le 14 mars. Il s’agit d’une seconde fête moins importante et encore plus commerciale : le « White Day » (jour blanc). Durant cette journée, les hommes ont la possibilité d’offrir à leur tour un cadeau aux femmes.

love
(c) http://www.flickr.com/photos/10187916@N04/

Ce cadeau peut-être soit du chocolat blanc, des sucreries, des bijoux ou de la lingerie blanche. Sa valeur doit être trois fois supérieure à celle des chocolats reçus à la Saint-Valentin, ce qui pousse parfois les hommes à refuser les chocolats qui leurs sont offerts ! Il permet aux hommes de montrer la réciprocité de leurs sentiments. L’absence de cadeau est donc un signe d’amour non partagé. Les adolescents offrent quant à eux un ruban blanc à l’élue de leur cœur (même si elle ne leur a pas offert de chocolat), qui devra le porter avant la fin du White Day si elle partage ses sentiments. Ce phénomène du White Day est aussi présent en Corée du Sud et à Taïwan.

En Corée du sud, un troisième événement a également lieu le 14 avril : appelé « Black Day », il est réservé aux célibataires. Ces derniers se rassemblent en ce jour pour partager des nouilles noires.Cette fête ne semble toutefois pas s’être étendue au Japon.

Voilà, vous savez tout sur la Saint-Valentin version japonaise ! Certains d’entre vous suivent-ils cette tradition ? Quoiqu’il en soit, bonne Saint-Valentin à tous ^^ !

Vous l’avez lu ? Alors un petit commentaire nous ferait plaisir ^^