Entre BD et manga…

L’univers de Number 5

Un monde chimérique où tout ou presque semble complètement irréel et pourtant se réfère à notre réalité.

Ainsi, de nombreuses références à notre monde peuvent être trouvées. Nous pourrions nous croire dans les années « baba cool » avec des tenues mi-hippies mi-futuristes, nous projeter dans un avenir lointain où les engins motorisés seraient volants et afficheraient des looks impressionnants, ou faire un tour au pays d’Alice côtoyant les lapins, les oiseaux et autres animaux impensables en vue du récit.

Number 5 a un univers tout en contradiction : tout s’y oppose, tout s’y mêle, tout s’y perd. C’est comme si nous nous promenions dans un rêve !

Il faut donc être soit initié, soit accroché pour apprécier ou comprendre cette lecture.

Number Five

C’est dans ce contexte que je vais vous présenter le héros de cette histoire, Number Five. Il appartient au conseil Rainbow, une organisation armée ayant pour rôle la protection de la paix.

Jusqu’à présent, de ce que nous savons sur lui, Number Five était un fidèle au conseil, apprécié et craint par les membres de celui-ci.
Seulement, Number Five s’est révolté ! Le tireur d’élite de l’organisation s’est enfui avec la jeune Matriochka…

Nous ne savons pas encore pourquoi vraiment, mais une chose est sûre : personne ne semble pouvoir l’arrêter !

Conseil Rainbow

Le conseil a donc pour but de protéger la paix ! Cependant, ce sont les premiers à envoyer des assassins à la recherche de Number Five ! Une nouvelle contradiction de sens et de but qui sort de cette œuvre.

D’autant plus que les membres du conseil sont tout sauf des représentations d’hommes de paix. Entre Number One, le « chef », d’un cynisme à vous glacer le sang, et les autres membres du conseil tout aussi glaçants ou loufoques, ils n’ont vraiment rien d’apaisant !

Dans tous les cas, le but honorable de ce conseil semble ne plus être si évident pour tous ; il est même contesté. Serait-ce la faute du nouveau Number One ? Nous le découvrirons peut-être en approfondissant la lecture de cette série.

L’univers de Taiyou Matsumoto

Katsuhiro Otomo

Je pense que la meilleure manière de présenter une œuvre de Taiyou Matsumoto, c’est de connaître un peu cet auteur.

Fortement inspiré par MOEBIUS et OTOMO (Akira), c’est à partir de ce moment qu’il devient quelque peu inclassable parmi les auteurs, tant par son nouveau style graphique que par son univers, basculant bien souvent dans des thèmes de sociétés modernes fantasques où tout y est réinventé.Ainsi, Taiyou Matsumoto découvre l’univers de la bande dessinée en France en tant que dessinateur sur le Paris-Dakar ! C’est alors qu’il s’intéresse tout particulièrement au style graphique de la bande dessinée dite « européenne »… Charmé par celle-ci, il décide de la mixer au style manga pour obtenir son propre style graphique !

Pour aimer Number 5, il faut aimer les mangas aux scénarios décousus où seul l’auteur sait où il entraîne ses lecteurs et ne pas avoir peur de se perdre en chemin tellement Taiyou Matsumoto s’amuse à nous embrouiller et à nous faire rêver dans son univers à la fois poétique et fantastique.

Le graphisme inimitable du dessin de Taiyou Matsumoto et sa narration hors du commun nous entraînent vers un monde à part.

C’est un peu comme un film de Woody Allen ! Soit on aime, soit on déteste ! Mais, dans tous les cas, le talent de Taiyou Matsumoto ne peut être décrié !

Une bonne lecture pour tous ceux qui souhaitent soit se laisser plonger dans un rêve postmoderne et se laisser guider, soit décortiquer et assembler les pièces de l’univers que nous propose Taiyou Matsumoto !

Bonne lecture !