12/05/2015 - 04h16

Interview: Hiroshi Matsuyama – Cyberconnect 2

0
Commentaires

Interview

Naruto fait beaucoup parler de lui dernièrement ! Entre le fin du manga au Japon, les films et Naruto Gaiden, Todd Ciolek (membre d’animenewsnetwork.com) et Heidi Kemps (contributeur) ont eu la possibilité d’interroger le président de Cyberconnect 2, le studio à l’origine de la majorité des jeux vidéo Naruto, de la série .hack et de JoJo’s Bizarre Adventure.

L’interview étant retranscrite en anglais, nous vous proposons ici de la découvrir adaptée en français pour ceux qui ne sont pas adeptes de la langue de Shakespeare.

Hiroshi Matsuyama ne s’habille pas toujours comme le directeur de CyberConnect2. Il se déguise comme les personnages qu’il a adapté en jeux vidéo comme Rohan Kishibe (Jojo’s) à Naruto. Mais son affection pour les jeux dépasse le simple cosplay. Quelques instants en sa compagnie, et on devins tout de suite qu’il aime ce qu’il fait et qu’il n’a pas peur de le montrer.

Le dernier titre en date de CyberConnect2 est certainement Naruto Shippūden: Ultimate Ninja Storm 4, mais il y a bien plus que ça ! Matsuyama et ses collègues ont développé plusieurs jeux à licence aussi bien que des jeux originaux comme Silent Bomber, la série the Little Tail Bronx, Tail Concerto, Solatorobo: Red the Hunter, et Little Tail Story. J’ai récemment parlé à Matsuyama à propos des travaux de CyberConnect2 et lors du « Bandai Namco Entertainment Global Gamers Day », j’ai fait équipe avec le contributeur d’AnimeNewsNetwork Heidi Kemps pour lui poser des questions sur les origines, la location et les projets de CyberConnect2.

Kemps : Qu’est-ce qui semble le plus important lorsque que l’on conçoit un jeu basé sur une licence ?
Matsuyama : Pour les licences de jeux vidéo, je pense que c’est ceux qui aiment la série – qui l’aiment le plus- qui doivent s’en occuper. Je pense être le deuxième plus grand fan de Naruto ici, le premier étant Monsieur Kishimoto. Je suis très confiant puisque notre équipe est constituée des plus grands fans de Naruto, il semble donc évident que nous allons produire les meilleurs jeux Naruto. Lorsque nous travaillons sur Naruto ou Jojo, nous ne faisons plus rien d’autre. On veut être parfaitement concentré sur la série pour produire le meilleur jeu possible. Étant le 2e plus grand fan de Naruto, il me semble évident que si le jeu me plait, il plaira à la terre entière et particulièrement aux autres fans de Naruto !

Kemps : La série est désormais terminée. Est-ce que vous pensez que ce sera le dernier jeu vidéo Naruto de CyberConnect2 ?
Nous ne regardons pas trop vers le futur pour l’instant puisque l’on est entièrement investis sur Storm 4. Même si le manga est terminé, nous avons toujours du matériel avec Naruto the Last et la nouvelle génération. Cela permet d’étendre le monde de Naruto et nous supportons entièrement les projets de Monsieur Kishimoto. C’est pour cela que nous voulons créer un chef d’œuvre.

Ciolek : Hanabi Hyuga (la petite sœur d’Hinata) n’a pas été jouable depuis Naruto : Ultimate Ninja 5 sur PlayStation 2. Quel sera son comportement en combat ?
Hanabi n’est pas vraiment présente dans le manga mais elle a un rôle essentiel dans le film The Last. Ses mouvements sont très rapides. Elle sera capable d’éviter les coups des ennemis et de se rapprocher rapidement.

Ciolek : Comment CyberConnect2 est-il né ? Etait-ce votre premier travail dans le développement de jeux vidéo ?
Une fois diplômé à l’université, j’ai travaillé à Osaka Dome dans la construction. Mais cela me fatiguait. L’un de mes amis de l’université m’a demandé si je voulais l’aider à fonder une nouvelle entreprise de jeu vidéo. L’entreprise fut nommée CyberConnect et j’étais devenu le créatif et le coordinateur. Nous avons conçu Tail Concerto et Silent Bomber. Quelques années après, le directeur qui est aussi mon ami, a quitté la boîte. Je suis donc devenu le directeur. C’est pour cela que l’entreprise s’appelle maintenant CyberConnect2. Puis nous avons développé la série Hack et encore bien d’autres.
Nous avons fondé CyberConnect en 1996 avec dix personnes, la plupart venaient de Taito (société de développement de jeux). Maintenant il y a environ 200 employés !

Kemps: CyberConnect2 est basé à Fukuoka. La ville est plutôt éloignée de Tokyo et Osaka, qui sont les principales villes de développement de jeu vidéo. Pourquoi vous avez décidé de vous installer là-bas ?
Pendant longtemps nous avons essayé de comprendre pourquoi il y avait autant de développeurs de jeux à Tokyo et Osaka. Et il n’y a aucune raison ! Nous sommes une entreprise de développement, nous avons donc besoin de développeurs pour travailler dans les meilleures conditions possible. Donc après avoir fait des recherches, nous avons décidé de nous installer à Hakata à Fukuoka. L’ambiance est très sereine et adaptée pour notre boulot.
Et bien sûr, c’est moins cher ! De plus, le transport est différent. Beaucoup de personnes qui travaillent à Tokyo doivent faire la navette, et cela prend deux ou trois heures pour aller au bureau, puis retourner à la maison. Mais je vis à cinq minutes donc je peux utiliser ce temps de manière efficace et c’est la même chose pour nos développeurs.

Ciolek: Vous être en train de concevoir trois autres jeux vidéo pour la nouvelle génération des systèmes. Est-ce que tous ces jeux vont être originaux ? Et si vous créez un autre Little Tail Bronx, est-ce qu’il sera disponible sur consoles et smartphones ?
Actuellement, je ne peux pas vous dire grand-chose concernant la série Little Tail Bronx, mais CyberConnect2 est plutôt investi sur les jeux pour consoles de salon. Nous ne disons pas que nous ne ferons toutefois pas de jeux pour smartphone… D’ailleurs, nous cherchons à recruter environ 40 à 50 personnes pour travailler sur des jeux originaux. Nous ne recherchons pas juste des japonais donc si vous êtes intéressés, faites-le nous savoir !

Retrouvez l’interview originale sur animenewnetwork !

Vous l’avez lu ? Alors un petit commentaire nous ferait plaisir ^^