01/07/2016 - 03h05

Kana : 20 ans d’histoire – Partie 6/11

0
Commentaires
chronique
Chronique

Depuis le début de l’année, nous vous proposons de retracer avec nous l’histoire des éditions Kana Nous vous avons présenté au sein des chroniques précédentes des œuvres dont le nom est aujourd’hui devenu incontournable tel que Hunter X Hunter (Yoshihiro Togashi), Naruto (Masashi Kishimoto), Saint Seiya (Masami Kurumada) et bien d’autres !
Cependant, si vous avez suivi avec attention notre chronique depuis le début de l’année 2016, un élément ne vous aura sans doute pas échappé… Nous n’avons effectivement pas encore évoqué les Shôjo !

C’est avec Basara (Yumi Tamura) que Kana lance sa collection Shôjo, en 2001. Cette série médiévale située dans une Japon fantasmé démontre immédiatement ll’immense variété des genres et des atmosphères qu’on peut trouver dans les shojos. Mais le premier véritable succès de la nouvelle collection Kana arriva l’année d’après avec La rose de Versailles (Riyoko Ikeda), série rendue célèbre grâce à la série télévisée connue dans les pays francophones sous le nom de « Lady Oscar ».

L’année 2004 voit la sortie de Paradise Kiss, de la mangaka Ai Yazawa que l’on ne présente même plus aujourd’hui. L’année suivante, le public francophone pourra découvrir la série Lui ou Rien de Yû Watase, un autre pilier du shôjo qui a su bercer l’enfance et l’adolescence de nombre d’entre nous.

Capture d’écran 2016-07-01 à 14.45.40

C’est ainsi que Kana continua sur sa lancée et en cherchant à proposer un catalogue shôjo toujours plus varié et original.

Pour ce faire, Kana a choisi non seulement de soutenir des auteurs, comme la très célèbre Io Sakisaka connue avec Blue Spring Ride et Strobe Edge et qui verra bientôt son nouveau succès paraître : Love Be loved, Leave, be left !

Mais vous pouvez retrouver au sein même de notre catalogue des œuvres originales telles que Mon Histoire (Kazune Kawahara & Aruko) parut en 2014 dans lequel le personnage principal n’est pas une héroïne mais bel et bien un héros loin des stéréotypes que l’on peut souvent rencontrer dans les shôjo !

Plus récemment, vous avez pu découvrir la nouvelle série Telle que tu es, qui nous permet de suivre le quotidien d’une jeune fille aux formes généreuses, qui ne va pas laisser indifférent le garçon le plus populaire du lycée, connu pour être un « fan des filles rondes ». Mais sous cette trame à l’apparence simpliste et ses différentes touches d’humour, la mangaka Kaname Hirama met en avant des questions de société à la fois actuelles et complexes.

Le saviez-vous ?
La série La rose de Versailles s‘est si bien vendue que presque 10 ans plus tard, une nouvelle édition a vu le jour le 7 janvier 2011, ainsi qu’un livre d’illustrations à colorier en novembre 2015, pour la plus grande joie des fans de la série !

versailles_no_bara_17227

Vous l’avez lu ? Alors un petit commentaire nous ferait plaisir ^^