16/02/2016 - 03h30

Dossier : Nura, Le Seigneur des Yōkai

0
Commentaires

Dossier

NURARIHYON NO MAGO © 2008 by Hiroshi Shiibashi / SHUEISHA Inc.

Découvrez Nura, Le Seigneur des Yōkai un shônen dynamique, rythmé et original qui vous emmènera dans le monde merveilleux des monstres du folklore japonais !


Ca raconte quoi ?

Nura Rikuo, 12 ans, n’est pas un petit garçon tout à fait comme les autres ; en effet, un quart de sang yōkai (des démons qui s’infiltrent dans notre monde) coule dans ses veines. Il vit dans une grande maison avec son grand père, Nurarihiyon, le grand maître du plus puissant clan yōkai de la région de Tōkyō, le clan Nura.

Rikuo est censé prendre la succession de son grand-père en tant que troisième commandant suprême des yōkai. Petit enfant, il admirait son grand-père et rêvait de prendre sa suite mais aujourd’hui Rikuo aspire à vivre comme un humain normal. Et si une partie du monde yōkai le considère déjà comme leur futur chef, certains voient en lui un obstacle et rêvent de l’éliminer.

Rikuo humain & Rikuo Yôkai
Rikuo humain & Rikuo Yôkai

Un jour, poussé par la colère et le désir de protéger ses amis d’un danger, Rikuo est obligé de se transformer en yōkai et de prendre la tête d’une partie du clan Nura, revendiquant par là son héritage. À l’aube d’une guerre de clans pour le contrôle du monde yōkai, Rikuo va devoir composer avec sa part d’humain et ce quart de sang yōkai, tout au moins pour protéger ceux auxquels il tient…

Mais si en plus des nombreux yōkai, il faut supporter le club d’enquête sur les yōkai de votre école, club qui a décidé de se réunir dans votre maison (remplie de yōkai^^) et si parmi ses membres, le club compte une Onmyōji (Un chasseur d’esprits), les choses s’annoncent de plus en plus compliquées pour Rikuo…


Pourquoi c’est bien ?

Nura, Le Seigneur des Yokaï est une série qui mêle action, humour et folklore japonais. Au Japon, où elle porte le nom de « Nurarihyon No Mago », la série s’est terminée en 2013 et compte 25 tomes. Une adaptation animée existe depuis juillet 2010.

Yuki-Onna représentée "façon" estampe Japonaise
Yuki-Onna représentée « façon » estampe Japonaise

Mais la principale force de Nura, Le Seigneur des Yokaï c’est avant tout son univers original et unique inspiré du folklore japonais et de son bestiaire de monstres en tout genre. Nura, Le Seigneur des Yokaï nous y plonge avec brio et multiplie les références, l’auteur nous livre ici un Shônen manga sur les yōkai. Et ça fonctionne plutôt bien! Derrière chaque personnage décrit par l’auteur se cache une référence à la mythologie japonaise, qui nous permet d’en apprendre un plus sur ces fameux yōkai, dont on entend régulièrement parler dans pas mal de manga sans pour autant en apprendre davantage sur eux.

Ici ce sont eux qui sont mis à l’honneur et l’auteur à fidèlement respecté leurs mythes et légendes ; Nurarihyon est réellement considéré comme le grand maître de tous les yōkai, les KarasuTengus sont bien une espèce particulière de Tengu-corbeaux, Yuki-Onna est la personnification de l’hiver et plus particulièrement des tempêtes de neige etc.

La lecture de Nura est donc une excellente occasion de parfaire ses connaissances du folklore japonais, tout est toujours bien détaillé et expliqué, notamment grâce aux clefs de compréhension ou aux fiches en début et fin de chapitres. Et en plus l’histoire est prenante, rythmée et très bien racontée. C’est un vrai plaisir de suivre l’ascension (bien malgré lui) de Rikuo à la tête du cortège des cent démons.

Hiroshi Shiibashi, l’auteur, a organisé les différents clans de Yōkai un peu à la manière d’un clan de Yakuzas: un chef, des capitaines, des protecteurs, des soldats… le tout teinté de valeurs telles que le respect ou l’honneur. Les combats au centre de l’intrigue sont épiques ! Evidemment cela tient aussi aux spécificités des yōkai impliqués mais certains disposant de pouvoirs plutôt « badass » l’action est plus que généralement au rendez-vous !

Malgré son thème audacieux, Nura, Le Seigneur des Yōkai s’inscrit dans la plus pure lignée des shônens d’action, avec un récit passionnant qui prend de l’ampleur tome après tome. Un récit accompagné de dessins originaux et dynamique rappelant par moment des estampes. Et il faut avouer que l’auteur a un sacré coup de crayon et que son dessin colle parfaitement avec le thème de sa série. Un dessin aux multiples détails, une action trépidante, de l’humour, bref un manga avec lequel on ne s’ennuie pas ! Si vous aimez les shônens d’action, vous ne serez pas insensibles à ce manga, qui multiplie les allers retours entre le monde des humains et le monde des yōkai.

Le petit plus vraiment sympa : quand on met les différents volumes côte à côte, l’ensemble des couvertures forment une longue fresque. Sans oubliez les mini-histoires bonus sous la jaquette flottante.

Les tomes 1 à 5
Les tomes 1 à 5

Est-ce que c’est long comme manga ?

Nura, Le Seigneur des Yōkai est un Shônen manga écrit et dessiné par Hiroshi Shiibashi (né le 6 juin 1980 à Suita) et publié dans les pages du Weekly Shonen Jump à partir de mars 2008. Finalement, la série se termina en 2013 avec la sortie du vingt-cinquième opus. Chez nous, votre éditeur préféré, Kana, publie Nura, Le Seigneur des Yōkai depuis février 2011 et le 25e et dernier volume est paru le 22 janvier 2016.

Et les personnages ils sont comment ?

Beaucoup de personnages peuplent les pages de Nura, Le Seigneur des Yōkai, le folklore japonais étant plus que riche ! Autant de personnages qui sont les preuves d’un travail soigné, réfléchi et documenté pour enrichir, poser construire le récit. Impossible de tous les mentionner, on se contentera ici de quelques personnages principaux et récurrents.

 

Rikuo Nura (en humain)
Rikuo Nura (en humain)

Rikuo Nura

C’est le héros de notre histoire. Il possède un quart de sang Yōkaï qui lui vient de son grand-père Nurarihyon. Généralement c’est un jeune collégien à lunette tout ce qui a de plus normal, âgé de 12 ans. Cependant, quand son héritage yōkai s’éveille, il se transforme en un redoutable yōkai inspirant respect et admiration chez ses alliés et ses ennemis. Rikuo est destiné à succéder à son grand-père en tant que troisième grand Maître du clan Nura. Enfant, il appréciait s’amuser avec ses amis yōkai et désirait prendre la suite de son grand-père. Pourtant sont attitude changea quand il s’aperçut des méfaits causés aux humains par certains yōkai. Il rejeta dès lors toute idée de suivre la voie des yōkai et préféra adopter le mode de vie des humains.

Néanmoins Rikuo finira par prendre ses responsabilités envers le clan Nura, sa famille et ses amis.

Nurarihyon
Nurarihyon

Nurarihyon

Le fondateur du clan Nura, Commandant Suprême des yōkai et grand-père de Rikuo. Aujourd’hui à la retraite, il aime faire des farces ou des mauvais tours aux humains comme chaparder ou manger sans payer. Il s’inquiète régulièrement que son petit-fils se comporte comme un humain mais respecte ses choix et reste toujours bienveillant à son égard. Autrefois c’était un puissant yōkai et la plupart des autres yōkai lui vouent encore un profond respect.

Kana Ienaga
Kana Ienaga

Kana Ienaga

Voisine et amie d’enfance de Rikuo, elle semble éprouver des sentiments à son égard, et manifeste une certaine jalousie quand elle aperçoit Rikuo et Yuki-Onna/Tsurara ensemble. Depuis que Rikuo, sous sa forme de Yōkai, lui est venue en aide elle semble aussi éprouver des sentiments pour Rikuo-Yōkai tout en ignorant qu’il s’agit d’une seule et même personne…

Yura Keikain

Yura Keikain
Yura Keikain

Camarade de classe de Rikuo, originaire de Kyōto, c’est en fait une onmyōji (Chasseuse d’esprits). Élevée dans la haine des yōkai depuis son enfance, c’est une chasseuse accomplie qui désire purifier Tōkyō des yōkai.

Au contact de Rikuo elle se rendra compte que tous les yōkai ne sont pas forcément les monstres que décrivent les légendes.

Kiyotsugu

Kiyotsugu
Kiyotsugu

C’est un des camarades de classe de Rikuo et fan des yōkai depuis qu’il a été sauvé par Rikuo sous sa forme de yōkai. C’est aussi le fondateur du club d’enquêtes sur les yōkai : Kiyo-Sainte-Croix.

Yuki-Onna (en Yôkai)
Yuki-Onna (en Yôkai)

Yuki-Onna/Tsurara

Femme yōkai manipulant la glace, Yuki-Onna est très dévouée à son jeune maître et s’inquiète régulièrement de son bien-être. Pour continuer de veiller sur Rikuo, elle le suit au collège sous le nom et les traits de Tsurara Oikawa une banale étudiante.

Aotabō/Kurata

Aotabo (en Yôkai)
Aotabo (en Yôkai)

Ce moine d’apparence bouddhiste doté d’une force impressionnante est l’un des Yōkai les plus fidèles à Rikuo. Comme Yuki-Onna, il accompagne Rikuo au collège sous les traits de Kurata, un jeune délinquant chef d’une bande de motards.

Kurotabo 

Kurotabo
Kurotabo

Moine assassin, c’est un des capitaines du clan Nura et un fidèle de Rikuo. Il peut faire sortir une multitude d’armes de ses manches

Kubinashi (littéralement ; sans cou)

Kubinashi
Kubinashi

Il fait officiellement partie de la garde rapproché de Rikuo. Sa tête est détachée de son corps et il combat à l’aide de fils spéciaux pour immobiliser et trancher ses ennemis.



Voilà, cette présentation de ce Shônen original et dynamique qu’est Nura le Seigneur des Yokaï est désormais terminée. En espérant que ça vous ait donné envie de découvrir ce manga original et atypique dont la lecture nous en apprend plus sur les monstres du folklore Japonais ^^

Nura le Seigneur des Yokaï, un titre à découvrir (ou redécouvrir) d’urgence !


NURARIHYON NO MAGO © 2008 by Hiroshi Shiibashi / SHUEISHA Inc.

CONCOURS

Pour récompenser votre passion pour la série qui vient de se terminer, nous avons décidé de vous faire gagner un Artbook de Nura le Seigneur des Yokaï.

Pour participer, il vou suffit de répondre correctement aux questions suivantes :)

Le concours se terminera le 23 février.

Le gagnant sera tiré au sort et annoncé très prochainement alors n’hésitez pas à participer !

Ellie - Concours de lancement

Vous devez être connecté pour pour participer au quiz.

12716048_10208632463427697_957816694731227105_o (1)

12711237_10208632463907709_8360939052237324025_o

Vous l’avez lu ? Alors un petit commentaire nous ferait plaisir ^^